jeudi, septembre 01, 2016

Orgue de la Manufacture St-Martin, NE (1979) : Temple de Chêne-Bougeries (GE)













Chêne-Bougeries est une commune de la périphérie de Genève. La frontière française n'est pas loin. Le temple de Chêne était situé en Savoie. Un nouveau sanctuaire (de forme ovale) fut construit et inauguré en 1758. Réunie en 1798 à Thônex, lors de l'annexion de Genève à la France, Chêne-Bougeries devint commune indépendante en 1801 et le demeura encore en 1816. Genève devient canton suisse en 1815. Le temple de Chêne-Bougeries est l'un des rares, en Suisse, à être de forme elliptique avec, notamment, ceux de La Chaux-de-Fonds et de Saint-Sulpice au Val-de-Travers. Il fut conçu en 1756 par l'architecte J.-Louis Calandrini. Un orgue de la manufacture Kuhn fut installé en 1890, puis vendu au facteur Tschanun de Genève. Ce facteur construisit un orgue neuf, révisé par la Manufacture Genève SA. En 1979 vint le remplacement par un orgue de la Manufacture neuchâteloise de St-Martin (révisé en 2008). Nous donnons sa composition dans un encadré spécial. Liens utiles: voir ici, ici aussi, ici aussi, aussi ici, aussi ici.


**************************

lundi, août 01, 2016

Orgue Metzler (1962), église catholique St-Michel de Bâle-Ville











La première pierre de cet édifice a été posée en 1949. Cette église fut construite pour honorer un voeu prononcé par certains de construire une église au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale, remerciant Dieu de la protection de la Suisse contre l'envahissement par l'Allemagne (raison pour laquelle cet édifice est consacré à St-Michel). L'église, moderne, s'inspire de l'art roman dans l'appareillage des pierres. Un orgue Metzler y a été installé en 1962. Architecte de l'édifice: Hermann Baur. Actuellement, les autorités des Paroisses catholiques de Bâle s'interrogent sur le sort de certains édifices de leur confession en ville de Bâle. Liens utiles: voir ici, voir ici, voir ici, et aussi ici.

*********************************

samedi, juillet 02, 2016

Eglise réformée de Stans (NW): nouvel orgue GOLL (1993)













La ville de Stans (Nidwald) est connue pour son église catholique, remarquable monument possédant des orgues précieux. L'église réformée, plus modeste et plus récente, n'est pas en reste. Elle a reçu, en 1993, un orgue neuf de la manufacture Goll de Lucerne. Nous reproduisons dans cette monographie des vues de cet orgue, de l'église et de la situation géographique. En plus, la composition de l'instrument est donnée dans le site Internet de la manufacture Goll. Quelques liens pour en savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

*******************************

mercredi, juin 01, 2016

Orgue KERN, 1983 (Strasbourg) : en la Theodorskirche de Bâle











La ville de Bâle (Basel), au bord du Rhin, possède plusieurs églises de style rhénan. La Theodorskirche (église St. Theodor) en est un très bel exemple. Mentionnée dès 1084, cette église fit partie du couvent de St. Alban. Lors du tremblement de terre de 1356, la Theodorskirche eut à souffrir de graves dégâts. Les deux tours s'étaient en grande partie effondrées (seule la tour Nord fut reconstruite). D'abord rattaché l'évêché de Constance, le village du Niederbasel (devenu Kleinbasel ou Petit-Bâle) fut ensuite rattaché à l'évêché de Bâle. La Theodorskirche appartenait à ce village de Niederbasel. En 1770, Johann Andreas Silbermann (Strasbourg) construisit un orgue avec Positif de dos pour cette église. En 1916, l'instrument fut vendu à la ville de St-Imier (canton de Berne) et le Positif de dos fut acheté par un privé. Plus tard, le buffet du grand orgue et son Positif furent rachetés par le Musée historique de Bâle en perspective de la construction d'un orgue pour l'église St.-Peter de Bâle (Peterskirche). En 1917, un orgue neuf fut construit, pour la Theodorskirche, par le facteur bâlois J. Zimmermann. En 1978, on est disposé à remplacer l'orgue Zimmermann par un instrument plus adéquat et plus résistant (l'orgue Zimmermann était un instrument construit "pendant la guerre" et donc pas suffisamment solide). En 1983, la Maison Kern de Strasbourg reconstruit un magnifique instrument en la Theodorskirche, avec remploi du buffet Zimmermann et d'un maximum de jeux. L'orgue est inauguré en 1983. En 2005, les facteurs Kern vinrent encore nettoyer l'orgue et y faire quelques retouches. L'orgue Silbermann de la Theodorskiche (1770) se trouve donc, en la Peterskirche, reconstitué par la manufacture suisse de St-Martin (canton de Neuchâtel, 1968). Quelques liens: voir ici, ici aussi, ici aussi et ici encore, ici aussi.

*************************************

dimanche, mai 01, 2016

Un orgue Mathis (1996) en l'église Ste-Agathe de Buchrain (LU)










Buchrain est une localité dense voisine de quartiers industriels (comme Perlen) de Lucerne. Buchrain fait d'ailleurs partie de l'agglomération du grand Lucerne. Mais Buchrain n'était encore qu'un village rural au 18ème siècle. L'église remonte à 1257 (première mention: Ste-Agathe et St-Jacques). Une nouvelle église fut contruite en 1748 puis cédée aux Réformés à la suite de la construction, en 1970-72, d'une nouvelle église catholique Ste-Agathe. Ce sanctuaire récent, moderne, est équipé d'un orgue neuf Mathis (Mathis Orgelbau), depuis 1996. Sa composition est donnée parmi les clichés qui sont joints à ce court texte. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici. (Crédit photos: site peter-fasler.magix.net, kathbuchrainperlen.ch/, et Mathis-Orgelbau).

***************************************

vendredi, avril 08, 2016

Thoune (canton de BE): orgue de l'église catholique Ste-Marie










Thoune est une ville bernoise au bord du lac du même nom. On connaît bien la Stadtkirche réformée de Thoune. Voici, ci-dessus, en photos, l'église catholique de Thoune: la Marienkirche. Son orgue est un instrument de la Manufacture Späth de Rapperswil datant de 1968 et qui fut révisé par la firme Goll de Lucerne en 1996. Composition de l'orgue: Manual I, C - g''', Hauptwerk = Quintatön 16', Principal 8', Spitzflöte 8', Octave 4', Hohlflöte 4', Octave 2', Sesquialter 2 2/3' + 1 3/5', Mixtur 1 1/3', Trompete 8'. Manual II, C - g''', Schwellwerk = Salicional 8', Gedackt 8', Suavial 4', Rohrflöte 4', Nasat 2 2/3', Flageolet 2', Larigot 1 1/3', Scharf 1', Krummhorn 8', Schalmei 4', Tremulant. Pedal, C - f' = Subbass 16', Prinzipalbass 16', Principal 8', Gemshorn 8', Schwiegel 4', Mixtur 2 2/3', Fagott 16', Trompete 8'. Normalkoppeln: II - I, II - P, I - P - 3 freie Kombinationen - 1 feste Kombination Tutti - Registercrescendo. Liens divers (provenance de clichés): voir ici, et ici encore.

****************************************

mercredi, mars 02, 2016

Schattdorf, église paroissiale (canton d'Uri): orgue Mathis, buffet Bossard











Schattdorf: une localité du canton d'Uri en Suisse. Se distingue, notamment, par son église baroque construite de 1729-1733. Elle est dédiée à la Sainte-Trinité. D'abord filiale de la paroisse de Bürglen, elle fut érigée en paroisse indépendante en 1537. Ce sanctuaire est richement décoré avec des autels imposants. Le buffet de l'orgue actuel est un témoin rare de l'art du grand facteur suisse Joseph Bossard (1665-1748). Ce buffet date de 1698 et a pu être conservé. Mais la partie instrumentale a été perdue. Un temps, l'orgue fut complété par deux petits buffets en nid d'hirondelles aux 2 extrémités de la tribune (maison Goll, 1909). Dès 1956, l'orgue resta muet durant 12 ans. Puis la firme Cäcilia (Lucerne) réalisa un orgue à tuyaux en 1968 dans le buffet d'origine. La maison Lifart (Emmen) révisa l'orgue en 2006. Puis la maison Mathis (Näfels) reconstruisit l'orgue, en 2014, selon les documents qui subsistaient de Bossard. Les deux buffets latéraux de Goll furent éliminés. La composition actuelle est : I. Hauptwerk = Principal 8', Copell 8', Octav 4', Gedeckt Fleutten 4', Quint 3', Superoctave 2', Terz 1 3/5', Mixtur 3-4fach 1 1/2'. II. Positiv = Copell 8', Fugara 4', Fleutten 4', Flageolet 2', Quint 1 1/2', Cymbel 2-3fach 3', Cornetto 2fach 3', Vox humana 8', Tremulant. Pedal = Subbass 16', Principalbass 8', Posaune 8'. Accouplements: II/I, II/P, I/P. Traction mécanique.
En savoir plus: cliquer ici et aussi ici. Encore ici aussi. [provenance photos: site communal de Schattdorf et site Manufacture Mathis].

***********************************